Niger: le Mujao revendique le double attentat et promet qu'il y en aura d'autres


©

Le Mujao (Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'ouest) a revendiqué le double attentat survenu au Niger, hier, jeudi 23 mai. Le groupe armé dit avoir agi « au nom de tous les jihadistes du Sahara ». L'attaque contre l'armée et le groupe nucléaire français Areva a fait 21 morts, selon un dernier bilan.

Le porte-parole du Mujao qui revendique le double attentat survenu au Niger jeudi précise que c'est au nom de tous les combattants islamistes du Sahara qu'il fait la revendication.

Walid Abu Sahraoui affirme par ailleurs que l'attaque contre les intérêts français au Niger est une réaction à l'intervention française au Mali. Selon la même source, c'est à cause du soutien de Niamey à Paris dans les opérations militaires dans le nord du Mali que les intérêts français ont également été visés sur le territoire nigérien. Les attaques vont se poursuivent, ajoute le Mujao, qui cite même de futures cibles : le Sénégal, la Côte d'Ivoire et le Bénin notamment.

Des attaques bien préparées

Selon deux sources sécuritaires sous-régionales interrogées séparément, le double attentat a été minutieusement préparés par les islamistes. Il y a très probablement eu, expliquent les interlocuteurs de RFI, des islamistes qui sont allés en repérage, à savoir ceux qui ont fabriqués les explosifs avant de les charger dans les véhicules.

Autre nœud de l'opération, les kamikazes semblent plutôt être des hommes aguerris. Tous ces éléments font dire aux deux sources sécuritaires qu'aux côtés des éléments du Mujao, des islamistes venus de pays comme l'Algérie et la Libye ont très probablement participé à l'organisation des deux attaques.