L’Iranien Karim Lahidji nouveau président de la Fédération internationale des droits de l’homme

Le nouveau président de la FIDH, Karim Lahidji.
© DR / FIDH

C’est un Iranien qui a été élu président de la FIDH lundi 27 mai lors du congrès qui réunissait à Istanbul les 164 ligues qui la composent. Les deux candidats, l'Iranien Karim Lahidji et le Colombien Luis Guillermo Perez ont chacun obtenu 46 voix, mais selon les statuts, c'est le plus âgé qui l'emporte. Karim Lahidji succède donc pour trois ans à la Tunisienne Souhayr Belhassen. Il dirigeait jusqu’à présent la Ligue iranienne des droits de l’homme, en exil à Paris. Il était aussi vice-président de la FIDH et s’occupait de l’Asie. Lui-même a commencé à militer dès 1958 en Iran, puis a dû s’exiler en France en 1982, trois ans après la révolution iranienne. A quelques semaines des élections qui se préparent en Iran, le choix porté sur Karim Lahidji constitue un geste fort, selon lui, car le continent asiatique, auquel il inclut l’Iran, est avec l’Afrique celui où les droits sont le plus bafoués.

L'Asie a un statut particulier à la FIDH...

Karim Lahidji
28-05-2013 - Par Véronique Gaymard

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.