Affaire Atangana: son avocat espère que les déclarations de Hollande vont faire accélérer les choses

Michel Thierry Atangana.
© Facebook page/Libérez Michel Atangana

Interviewé vendredi sur RFI, le président français a jugé le sort de Michel Thierry Atangana au Cameroun « inadmissible ». Détenu depuis 16 ans à Yaoundé, ce Franco-Camerounais a de nouveau été jugé l'an dernier et condamné à 20 ans de réclusion supplémentaires. Ses proches ont toujours dénoncé un dossier politique : il avait été condamné en 1997 en même temps que l'ancien secrétaire général de la présidence, Titus Edzoa, dans une affaire de détournement de fonds publics. L'affaire a éclaté au moment où Titus Edzoa annonçait sa candidature à la présidentielle de 2007.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.