Nigeria: un expert militaire confirme la mort de civils dans le fief de Boko Haram, attaqué par l’armée

Des soldats nigérians, à Lagos, avant leur départ pour les Etats du Nord-Est, le 20 mai 2013.
© REUTERS/Stringer

L’armée nigériane a lancé une vaste opération, il y a trois semaines, dans le nord-est du pays, contre la secte islamiste Boko Haram. Des milliers de civils ont dû fuir les combats, des villages entiers ont été détruits. Des ONG ont dénoncé des exactions commises lors de ces opérations de l'armée, des exécutions sommaires, dont certaines d'enfant. RFI a pu joindre un expert militaire, Hussaini Manguno, qui était ces derniers jours à Maiduguri, fief de Boko Haram. Il confirme qu'une trentaine de civils ont été tués la semaine dernière dans la zone.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.