Maroc: les organisations de protection des migrants de plus en plus inquiètes

Le Maroc va s'engager, entre autre, à accueillir les migrants expulsés d'Europe et à les reconduire à la frontière.
© REUTERS/Carlos Barria

Les organisations de protection des droits de l'homme sont inquiètes. Le royaume chérifien doit signer ce vendredi 7 juin un partenariat pour la mobilité avec l'Union européenne. Un texte dans lequel le Maroc s'engage, entre autre, à accueillir les migrants expulsés d'Europe et à les reconduire à la frontière, en échange de procédures facilitées pour obtenir un visa. Des dispositions qui inquiètent les organisations de protection des droits des migrants, car ces derniers mois, les violations de leurs droits se sont multipliées.

C'est inquiétant parce que aujourd'hui les droits des migrants sont systématiquement violés au Maroc...

Stephane Julinet
07-06-2013 - Par Léa-Lisa Westerhoff

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.