Cameroun: Marcel Niat Njifenji élu président du Sénat - Afrique - RFI

 

  1. 09:33 TU Priorité santé
  2. 10:00 TU Journal
  3. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  4. 10:30 TU Journal
  5. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  6. 11:00 TU Journal
  7. 11:15 TU Sessions d'information
  8. 11:30 TU Journal
  9. 11:33 TU Sessions d'information
  10. 12:00 TU Journal
  11. 12:10 TU Sessions d'information
  12. 12:30 TU Journal
  13. 12:33 TU Sessions d'information
  14. 12:40 TU Grand reportage
  15. 13:00 TU Journal
  16. 13:10 TU LES MAITRES DU MYSTERES
  17. 14:00 TU Journal
  18. 14:10 TU Autour de la question
  19. 14:30 TU Journal
  20. 14:33 TU Autour de la question
  21. 15:00 TU Journal
  22. 15:10 TU 7 milliards de voisins
  23. 15:30 TU Journal
  24. 15:33 TU 7 milliards de voisins
  25. 16:00 TU Journal
  1. 09:33 TU Priorité santé
  2. 10:00 TU Journal
  3. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  4. 10:30 TU Journal
  5. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  6. 11:00 TU Journal
  7. 11:15 TU Sessions d'information
  8. 11:30 TU Journal
  9. 11:33 TU Sessions d'information
  10. 12:00 TU Journal
  11. 12:10 TU Grand reportage
  12. 12:30 TU Sessions d'information
  13. 13:00 TU Journal
  14. 13:10 TU Sessions d'information
  15. 13:30 TU Journal
  16. 13:33 TU Danse des mots
  17. 14:00 TU Journal
  18. 14:10 TU Autour de la question
  19. 14:30 TU Journal
  20. 14:33 TU Autour de la question
  21. 15:00 TU Journal
  22. 15:10 TU 7 milliards de voisins
  23. 15:30 TU Journal
  24. 15:33 TU 7 milliards de voisins
  25. 16:00 TU Journal
fermer

Afrique

Cameroun Paul Biya

Cameroun: Marcel Niat Njifenji élu président du Sénat

media

Le président de la Chambre haute du Cameroun a été élu ce mercredi 12 juin, lors d’une séance plénière. Il s’agit de Marcel Niat Njifenji, un ancien ministre, fidèle du régime de Paul Biya. C’est la fin d’un suspense qui durait depuis plusieurs semaines, depuis qu’on connaissait la composition du tout nouveau Sénat camerounais.

A 79 ans, Marcel Niat Njifenji, fidèle membre du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), le parti au pouvoir, devient le deuxième personnage de l’État. En cas de vacance de la présidence de la République, c’est en effet au président du Sénat qu’il revient de conduire l’intérim jusqu’à l’organisation d’un scrutin, auquel il ne peut participer, selon la Constitution.

Ancien ministre, Marcel Niat Njifenji a également dirigé la défunte Société nationale de l’énergie, la SONEL, aujourd’hui privatisée. Sénateur de la région de l’Ouest dont il est originaire, nommé par décret présidentiel à ce poste, il était le seul candidat en lice et a reporté l’élection par 86 voix sur 100, le RDPC disposant d’une écrasante majorité au Sénat. Sa candidature a été proposée par le chef du parti au pouvoir, qui n’est autre que le président Paul Biya.

Ce choix prend aujourd’hui de cours les observateurs de la vie politique camerounaise, qui pariaient sur un candidat issu du Cameroun anglophone ou, à défaut, du Grand Nord, au nom des équilibres sociaux régionaux, si chers au président Biya.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.