Un vaste réseau de trafic de clandestins démantelé entre la Côte d'Ivoire et la France - Afrique - RFI

 

  1. 21:10 TU Accents d'Europe
  2. 21:30 TU Journal
  3. 21:33 TU Danse des mots
  4. 22:00 TU Sessions d'information
  5. 22:30 TU Sessions d'information
  6. 23:00 TU Journal
  7. 23:10 TU Autour de la question
  8. 23:30 TU Journal
  9. 23:33 TU Autour de la question
  10. 21:10 TU Accents d'Europe
  11. 21:30 TU Journal
  12. 21:33 TU Danse des mots
  13. 22:00 TU Sessions d'information
  14. 22:30 TU Sessions d'information
  15. 23:00 TU Journal
  16. 23:10 TU Autour de la question
  17. 23:30 TU Journal
  1. 21:10 TU Radio foot internationale
  2. 21:30 TU Journal
  3. 21:33 TU Radio foot internationale
  4. 22:00 TU Sessions d'information
  5. 22:30 TU Sessions d'information
  6. 23:00 TU Journal
  7. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  8. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

Côte d'Ivoire criminalité France Immigration

Un vaste réseau de trafic de clandestins démantelé entre la Côte d'Ivoire et la France

media

C'est une information RFI : un réseau de trafic d'immigrants clandestins de la Côte d'Ivoire vers la France a été démantelé. Treize sans-papiers sri-lankais qui avaient embarqué avec des passeports indonésiens à Abidjan ont été arrêtés à Paris le 25 avril dernier. Les enquêteurs tentent désormais de comprendre l'organisation du réseau en Côte d'Ivoire et surtout depuis combien de temps ce trafic est en place.

Tout a commencé quand la société chargée de la sûreté des vols Air France à l'aéroport d'Abidjan a changé. L'un des agents de cette nouvelle entreprise s'est vu proposer une grosse somme d'argent pour fermer les yeux lors de l'embarquement de treize passagers. L’homme a refusé le pot-de-vin et a alerté ses supérieurs. Un piège a été monté.

Le cerveau du réseau est depuis détenu à Abidjan. Les clandestins, eux, ont pu embarquer pour la France pour y être interrogés. Ils sont aujourd’hui entre les mains de la police des frontières et maintenus dans un centre de rétention.

L'enquête menée par la section de recherche de la gendarmerie et la DST ivoiriennes se fait ainsi en coopération avec la sûreté intérieure française à Abidjan. En un peu plus d'un mois, une quinzaine de personnes ont été arrêtées. Mais il reste de nombreux complices.

Les clandestins se faisaient passer pour des marins, ce qui leur donnait accès à des facilités de voyage – et leurs passeports indonésiens étaient volés. Les enquêteurs ont ainsi dévoilé un trafic intercontinental partant d'Asie jusqu'en Europe et en Amérique du Nord. Reste à savoir depuis combien de temps ce réseau était en place à l'aéroport d'Abidjan, dont les trafiquants voulaient faire leur point focal. D'autres arrestations sont programmées pour le découvrir.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.