Deux nouveaux rappeurs et une journaliste inculpés en Tunisie

Les rappeurs Aymen Feki (dit «Men-Ay», à droite) et Moustapha Fakhfakh (dit «Mr Moustapha», à gauche) en compagnie d'un troisième rappeur non inculpé, le 17 juin 2013 à Ben Arous.
© AFP PHOTO / FETHI BELAID

Deux rappeurs et une journaliste ont été inculpés ce lundi 17 juin. On leur reproche d'avoir joué un rôle dans des heurts avec des policiers la semaine passée, après la condamnation du rappeur Weld El 15 à deux ans de prison. Ce dernier avait comparé un policier à un mouton qu'il fallait égorger, et avait traité les forces de l'ordre de « chiens ». Les trois inculpés risquent jusqu'à un an et demi de prison.

Outrage à un fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions et atteinte aux bonnes mœurs (autrement dit, injure). Telles sont les charges retenues contre deux rappeurs tunisiens et la journaliste franco-tunisienne Hind Meddeb par le procureur de Ben Arous, en banlieue de Tunis, après leur arrestation jeudi dernier en marge du procès du rappeur Weld El 15, qu'ils étaient venus soutenir.

En attendant leur procès en octobre prochain, les deux rappeurs et Hind Meddeb restent libres. Partie en France, la journaliste n'a pas répondu à sa convocation. Son avocat assure qu'elle craignait pour son intégrité physique. Hind Meddeb explique, quant à elle, ne pas avoir confiance en la Tunisie d'aujourd'hui.

Tous assurent avoir signé des procès verbaux lors de leur arrestation jeudi dernier, sans même les lire ou les comprendre. Ils affirment avoir simplement réagi à la condamnation de Weld El 15 à deux ans de prison ferme, ainsi qu'à la brutalité des policiers qu'ils accusent d'avoir violenté plusieurs soutiens du rappeur et des journalistes le jour du procès. Quatre autres rappeurs également entendus ce lundi ne seront finalement pas inquiétés.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.