Election présidentielle au Mali: les cartes d’électeurs sont arrivées


©

Au Mali, le compte à rebours a commencé pour la préparation de l'élection présidentielle prévue le 28 juillet prochain. La campagne électorale s'ouvrira le 7 juillet et les candidats auront jusqu’au vendredi 28 juin pour se faire connaitre. Les cartes d’électeurs - biométriques – sont déjà arrivées dans la capitale malienne.

Bamako dispose d’un mois, à peine, pour organiser l’élection présidentielle. Le scrutin est jugé crucial pour sortir le Mali de la crise. L’accord conclu à Ouagadougou, le 18 juin, entre le gouvernement malien et les rebelles touaregs a non seulement ouvert la voie à la présidentielle, mais il a aussi permis d’accélérer les opérations préparatoires du scrutin.

Les cartes d'électeurs Nina – Numéro d’identification nationale - sont arrivées à Bamako. Imprimées en France, par la société Morpho Safran, ces cartes sont biométriques, ce qui constitue une première au Mali.

Joint par RFI, Gamer Dicko, chargé de communication au ministère de l'administration territoriale, considère que ce type de carte va simplifier la vie des Maliens.

« La spécificité de cette carte, c’est le numéro d’identification nationale qui va servir, par exemple, à la fabrication du passeport, de la carte d’identité ou encore de certains documents administratifs. La carte porte un numéro d’identification pour chaque citoyen malien », a spécifié Gamer Dicko.

Inscription, pour les déplacés maliens, jusqu’au 27 juin

Les cartes d’électeurs Nina vont être distribuées à partir du 28 juin. D'ici là, les Maliens déplacés - qui ont dû quitter le nord du pays pour se mettre à l'abri des violences des derniers mois - vont pouvoir voter sur leur lieu de résidence. Et pour cela, il faudra qu’ils se fassent connaître auprès d'une commission administrative, comme l’a expliqué, aussi, à RFI, Gamer Dicko, chargé de communication au ministère de l’administration territoriale.

« Je prends, par exemple, un déplacé de Gao qui vit, aujourd’hui, à Bamako. Il déclare à la commission administrative d’établissement des listes électorales, de son quartier ou de sa commune, qu’il a été enrôlé à Gao mais qu’il souhaite voter à Bamako. La commission administrative prendra alors ses données et les intégrera dans le système informatique. Ensuite, on lui remettra sa carte et il pourra voter à Bamako ».

Les Maliens déplacés ont jusqu’au jeudi 27 juin pour se faire inscrire. Pour l’occasion, des messages radio et télé ainsi que des articles de presse sont actuellement diffusés sur l’ensemble du territoire, en seize langues.