A Abidjan, on se penche sur le droit des minorités sexuelles

Abidjan, vue générale.
© © Zenman/Wikipédia

Ce mardi 25 juin à Abidjan, la France a signé un accord de financement pour le projet d'une association ivoirienne de protection des homosexuels, transgenres et professionnels du sexe. La subvention se monte à 30 millions de francs Cfa, soit 45 000 euros – pour un projet intitulé Weteminan, « Ensemble et tous égaux » - qui vise à promouvoir et vulgariser les droits de l'homme concernant ces minorités sexuelles à Abidjan. Il s'agit d'une première dans le pays : la législation ivoirienne ne réprime pas l'homosexualité, mais elle est loin de la reconnaître. Pour beaucoup, hier, il s'agissait donc d'un début afin que la société commence à accepter ces minorités sexuelles.

Des juristes vont être formés pour expliquer les droits des personnes discriminées.

Un début d'écoute pour les minorités sexuelles en Côte d'Ivoire
26-06-2013 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.