Barack Obama au Sénégal: une visite de prestige mais pas de miracles attendus

Barack Obama, le 8 avril 2013.
© Reed / Reuters

Les Sénégalais reçoivent Barack Obama ce mercredi 26 juin 2013. Pour le pays, c’est un véritable honneur d’accueillir le président de la première puissance mondiale. Mais c’est surtout un honneur d’accueillir un homme, Barack Obama, premier président noir des Etats-Unis : Obama le charismatique, Obama le démocrate. Une visite de prestige, donc, mais beaucoup de Sénégalais n'attendent pas de miracles de ce déplacement.

Un honneur aussi d’avoir été choisi, à défaut de présenter un intérêt économique de premier plan. Le président américain vient au Sénégal, un pays qui représente un pôle de stabilité dans un Sahel en proie à la menace jihadiste. Un pays également qui a sauvé sa démocratie au terme d’une présidentielle à haut risque.

« Le Sénégal est l’un des rares îlots de démocratie dans une Afrique francophone en proie aux coups d’Etat et aux dictatures qui ne disent pas leurs noms, c’est ce qui a été déterminant », analyse un diplomate.

S'engager en faveur de l'Afrique

Le Sénégal abrite aussi l’île de Gorée et sa maison des esclaves, un trait d’union dans l’histoire des deux continents. Barack Obama viendra s’y recueillir : un geste qui peut toucher le cœur de millions d’Afro-Américains.

« C’est un espoir fort que les populations sont en train de vivre, mais il est clair que cet espoir, quelque part, est démesuré, affirme le sociologue Djiby Diakhaté, enseignant à l’université Cheikh-Anta-Diop et directeur de la recherche à l’Institut africain de management. L’arrivée du président le plus puissant au monde est une chose, les actes rendant cet espoir réel en sont une autre. Ce qui est le plus important, c’est l’intérêt que vont avoir les investisseurs américains pour le pays, mais aussi les mécanismes qui seront mis en place pour améliorer l'attractivité et amener ces investisseurs à dire que lorsque nous mettons notre argent ici, c’est sûr que nous allons le faire fructifier avec les Africains ».

Reste que beaucoup de Sénégalais n’attendent pas non plus de miracles de cette visite. S’ils écouteront attentivement les beaux discours, ce qu’ils attendent du président américain, c’est une véritable politique aux côtés - ou au secours - des démocrates et un engagement en faveur de l’Afrique.

Pendant deux jours, les yeux du monde vont être braqués sur le Sénégal, et ça, ça me plaît...

Dans les rues de Dakar, la fierté des Sénégalais est palpable
26-06-2013

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.