Barack Obama au Sénégal: une visite axée sur la coopération économique

Barack Obama et Macky Sall se sont entretenus au palais présidentiel afin de discuter de leur vision commune des relations entre l'Afrique et les Etats-Unis, ce jeudi 27 juin.
© REUTERS/Jason Reed

Au Sénégal, Barack Obama a entamé mercredi 26 juin au soir une visite officielle. Le président américain se déplace avec près de 600 personnes. Lors de cette première journée de jeudi, il a été question de transparence dans les institutions démocratiques et surtout d’économie.

L’un des temps forts de la visite de Barack Obama à Dakar aura été la séance de travail qu’il a eue avec son homologue sénégalais, Macky Sall. Une réunion bilatérale qui a duré deux heures.

Sur le plan économique, Dakar et Washington reconnaissent qu’il est nécessaire de renforcer leurs relations. Barack Obama s’est engagé à reconduire le contrat de l’Agoa, la loi sur le développement et l’opportunité en Afrique qui s’achève dans deux ans.

L’idée pour le président américain est de « régénérer davantage le commerce et l’emploi » sur le continent. Preuve de cet engagement, Barack Obama a annoncé la préparation d’un nouvel accord d’investissement avec la Cédéao (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest).

Et puis Barack Obama a listé toute une série d’engagements en direction du Sénégal : « Nous allons construire des routes et des ponts », a-t-il promis. Concernant le monde rural, le président américain a annoncé que son pays soutiendra les agriculteurs à développer de nouvelles semences et de nouvelles technologies afin d’augmenter leurs revenus.

De son côté, le Sénégal estime que cette visite va encourager le retour de la confiance sur le plan des affaires. « Nous sommes convaincus que le développement de l’Afrique se fera par le partenariat : le commerce, la croissance, l’investissement privé », a déclaré Macky Sall.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.