Egypte : discours sans concession du président Morsi - Moyen-Orient - RFI

 

  1. 07:40 TU Grand reportage
  2. 08:00 TU Journal
  3. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  4. 08:30 TU Journal
  5. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  6. 09:00 TU Journal
  7. 09:10 TU Priorité santé
  8. 09:30 TU Journal
  9. 09:33 TU Priorité santé
  10. 10:00 TU Journal
  11. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  12. 10:30 TU Journal
  13. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  14. 11:00 TU Journal
  15. 11:15 TU Sessions d'information
  16. 11:30 TU Journal
  17. 11:33 TU Sessions d'information
  18. 12:00 TU Journal
  19. 12:10 TU Sessions d'information
  20. 12:30 TU Journal
  21. 12:33 TU Sessions d'information
  22. 12:40 TU Grand reportage
  23. 13:00 TU Journal
  24. 13:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  25. 13:30 TU Journal
  1. 07:30 TU Sessions d'information
  2. 08:00 TU Journal
  3. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  4. 08:30 TU Journal
  5. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  6. 09:00 TU Journal
  7. 09:10 TU Priorité santé
  8. 09:30 TU Journal
  9. 09:33 TU Priorité santé
  10. 10:00 TU Journal
  11. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  12. 10:30 TU Journal
  13. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  14. 11:00 TU Journal
  15. 11:15 TU Sessions d'information
  16. 11:30 TU Journal
  17. 11:33 TU Sessions d'information
  18. 12:00 TU Journal
  19. 12:10 TU Grand reportage
  20. 12:30 TU Sessions d'information
  21. 13:00 TU Journal
  22. 13:10 TU Sessions d'information
  23. 13:30 TU Journal
  24. 13:33 TU Danse des mots
  25. 14:00 TU Journal
fermer

Moyen-Orient

Crise économique Egypte Mohamed Morsi

Egypte : discours sans concession du président Morsi

media

A quelques jours de grandes manifestations de l'opposition annoncées pour dimanche 30 juin,  jour du premier anniversaire de sa prise de fonction, le président Morsi a, dans un discours télévisé, estimé que l'affrontement politique actuel menaçait la démocratie et risquait de plonger l'Egypte dans le chaos.

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

Pas la moindre concession à l’opposition pour tenter de détendre l’atmosphère avant la grande manifestation prévue dimanche pour réclamer des élections présidentielles anticipées.

Une opposition qui, selon lui, est soit incapable d’être vraiment présente sur le terrain soit cherchant à couler le pays. Le président s’en est aussi pris aux médias indépendants qu’il a accusé d’être tendancieux, mensongers, provocateurs et semeurs de zizanie.

Limogeages de fonctionnaires

Il a aussi mis en garde les manifestants contre toute atteinte à la légalité. Mohamed Morsi a reconnu que l’Egypte faisait face à des difficultés comme la pénurie de carburant et les pannes d’électricité.

La solution : le président a ordonné aux ministres et gouverneurs de limoger dans la semaine tous les fonctionnaires qu’ils jugeraient responsables de crises, affectant la vie du citoyen. Le président Frère musulman a demandé aux chrétiens d’être moins froids avec les islamistes. Il a enfin rendu un vibrant hommage à l’armée à laquelle il a tenu à rappeler qu’il restait le commandant suprême.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.