Visite d'Obama au Sénégal: une journée sans discours, mais pleine de symboles

Le président Obama devant la Maison des esclaves, sur l'île de Gorée, non loin de Dakar, le 27 juin 2013
© REUTERS/Jason Reed

Le président Obama quitte Dakar ce vendredi ce matin pour l’Afrique du Sud, selon la présidence sénégalaise. Il était en visite officielle dans la capitale sénégalaise où il est arrivé mercredi 26 juin dans la soirée. Retour sur cette journée d'hier - une journée très chargée -, du président Obama.

Finalement, il n’y aura pas eu de discours à Dakar. Selon un diplomate, Barack Obama devrait le réserver à l’Afrique du Sud qui l’attend dès ce soir.

Pas de discours de Dakar, mais quelques moments émouvants, comme cette visite à Gorée, l’île mémoire. Le président américain s’est rendu, à pied, à la Maison des esclaves, aux côtés de son épouse et de ses deux filles. Il s’y est recueilli.

Pas de discours de Dakar, mais quelques gestes forts, comme cette rencontre à l’Institut de Gorée avec les leaders de la société civile qui se sont tant battus pour sauver la démocratie au Sénégal. Et ce message : au-delà des partis politiques, la société civile a un grand rôle à jouer dans les processus de démocratisation en Afrique.

Indépendance de la Justice

Autre geste marquant, celui de s’être rendu à la Cour suprême, une manière d’insister sur l’importance de l’indépendance de la Justice dans un Etat de droit et sur le rôle essentiel que doivent jouer les institutions. Et, toujours en matière de justice, ces quelques mots de félicitations glissés, selon nos sources, au président sénégalais lors de leur entretien, s'agissant du tribunal spécial mis en place à Dakar pour juger Hissène Habré.

Pas de discours de Dakar, donc, mais ces quelques mots : « le Sénégal est l’une des démocraties les plus stables d'Afrique et l’un de nos partenaires les plus forts dans la région. »