Sénégal: icône de la vie politique, Abdoulaye Bathily passe la main

Abdoulaye Bathily a passé vingt-neuf ans à la tête de la Ligue démocratique.
© DR/www.ldsenegal.org

Au Sénégal, après vingt-neuf années à la tête de la Ligue démocratique, Abdoulaye Bathily passe la main. Ce week-end, son parti a élu un nouveau secrétaire général pour le remplacer. Bathily a marqué l’histoire de ce parti de gauche. Plusieurs fois député et ministre sous Abdou Diouf, Bathily a traversé plusieurs époques de la vie politique sénégalaise.

Originaire de Bakel, à l'est du Sénégal, Abdoulaye Bathily a été enfant de troupe au Prytanée militaire de Saint-Louis de 1959 à 1966. Considéré comme un meneur de grève, l’adolescent est exclu de cette école d’excellence où il côtoie plusieurs futurs dirigeants et cadres d’armées africaines avec lesquels il restera en contact. A cette époque déjà, Bathily a une conviction : il veut lutter contre l’injustice et voit, dans la politique, un moyen d’apporter des changements sociaux. « Je suis de tendance socialiste globale, mais à l'époque, l'air du temps, c'était le marxisme. Mais fondamentalement, nous voulions changer la société », raconte-t-il.

Sur cette lancée, Bathily s’engage dans les événements de mai 68 au Sénégal. Etudiant, il dirige plusieurs luttes sociales à l’université de Dakar, dont il est exclu en 1971. « 68, c'était un combat pour parachever la décolonisation, précise Bathily, mais également pour asseoir les droits politiques. »

« Une floraison de mouvements sociaux »

Avec du recul, ce professeur d’histoire à l’université de Dakar constate plusieurs avancées en matière d’Etat de droit. Bathily a expérimenté les affres du parti unique sous Senghor, le début du pluralisme politique et syndical sous Abdou Diouf et, parmi les événements qui l’ont marqué, Bathily retient notamment les récentes manifestations pour sauvegarder la Constitution. C’était en juin 2011 et mars 2012, lorsqu’Abdoulaye Wade briguait un troisième mandat.

« On a vu une sorte de floraison de mouvements sociaux et d'engagements individuels sans précédent. De telle sorte qu'aujourd'hui, tout pouvoir présent et à venir sera obligé de tenir compte de cette émergence de la citoyenneté », dit-il.

Mamadou Ndoye élu à l'unanimité

Consultant sur les questions de paix et de sécurité sur le continent africain, Bathily est convaincu qu’il est possible de tirer des leçons de l’engagement citoyen sénégalais.

C’est Mamadou Ndoye qui remplace Abdoulaye Bathily à la tête de la Ligue démocratique. Mamadou Ndoye a été élu à l'unanimité par son parti ce week-end. Ce cadre du parti a été enseignant, ministre sous Abdou Diouf et, récemment, consultant sur les questions d’éducation auprès l’Unesco.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.