Mali: Tiébilé Dramé se retire de la course à la présidentielle

Tiébilé Dramé s'est montré très critique vis-à-vis de la France lors de sa sortie médiatique.
© AFP PHOTO / Ahmed Ouoba

Tiébilé Dramé, le candidat du Parena, le Parti pour la renaissance nationale, a fait sensation, mercredi 17 juillet, en annonçant qu’il se retirait de la course à la présidentielle dont le premier tour a lieu le 28 juillet prochain. Il dénonce le manque de préparation du scrutin et critique l’attitude de la France.

« Il n’y aura pas d’élection crédible le 28 juillet. Je retire ma candidature ». D’entrée de jeu, au cours de sa conférence de presse, Tiébilé Dramé a voulu être clair. Il focalise l’attention sur la situation à Kidal. « Là-bas sur place, dit-il, la loi électorale n’a pas été respectée. Le retour de l’administration n’est pas encore effectif. Les préfets n’ont pas encore rejoint leur poste à deux semaines du vote ».

Le candidat du Parena, ou plutôt désormais l’ex-candidat, parle de « bricolage » dans la préparation du scrutin. Et il s’interroge : « Que vont devenir les nombreux Maliens sans carte d’électeur ? Sans oublier qu’au moins 465 villages maliens n’ont pas été recensés avant l’établissement des listes électorales ». Artisan des accords de Ouagadougou entre le gouvernement et les rebelles touaregs, Tiébilé Dramé n’est pas content de l’attitude de la France.

« Fabius, le directeur des élections »

« Paris, dit-il, pousse aux élections coûte que coûte ». Avant d’ajouter : « J’ai l’impression que Laurent Fabius [le ministre français des Affaires étrangères, ndlr] est devenu le directeur des élections au Mali ». Pour autant, Tiébilé Dramé n’appelle pas au boycott du scrutin. Il souhaite même « bonne chance » à son pays. A la présidentielle de 2007, il avait terminé troisième (avec 3,04% des voix) de l’élection remportée par Amadou Toumani Touré.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.