Congo-Brazzaville: le projet «Eau pour tous» lancé pour améliorer l’accès à la ressource

4 000 forages d’eau doivent être construits dans le cadre du projet «Eau pour tous» au Congo-Brazzaville.
© Simon Rawles.Getty Images

Au Congo-Brazzaville, alors que le taux d’accès à l’eau reste très faible en milieu rural, les autorités ont lancé, le week-end du 3 et 4 août 2013, un vaste projet hydraulique dans un village du sud-ouest du pays. Confié à une société brésilienne et entièrement supporté par le budget de l’Etat congolais, ce projet d’une durée de trois ans consiste en la construction d’au moins 4 000 forages.

Entièrement financé par le budget de l’Etat congolais pour près de 193 milliards de francs CFA, ce projet « Eau pour tous » d’une durée de trois ans a été confié à la société brésilienne Asperbras. Elle doit construire à terme 4 000 forages dans plus de 2 000 villages équitablement répartis sur l’ensemble du territoire congolais.

« Nos projets consistent à créer un forage par village à partir de 100 à 350 habitants. A partir de 350 jusqu’à 600 ou 700 habitants on a deux forages. Et au-delà, jusqu’aux villages les plus grands, nous avons trois ou quatre forages », détaille Alphonse Gantsiélé, chef de service des ouvrages de production d'eau à la délégation générale aux grands travaux.

Projet lancé par le président

Le chef de l’Etat congolais Denis Sassou Nguesso a lancé le projet à partir d’un forage d’expérimentation à Kingoma, un petit village où les populations ont toujours recueilli l’eau de pluie ou ont encore utilisé l’eau non traitée des sources.

« On prenait l’eau dans les puits, mais c’était une eau qui nous faisait vraiment souffrir, témoigne un habitant. Ca nous faisait mal au ventre et ça nous donnait beaucoup de microbes. Vraiment, c’était compliqué pour nous ».

Le projet « Eau pour tous » vise à améliorer les taux d’accès à des ressources saines qui sont jusque-là de 10% en milieu rural et 50% en zone urbaine.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.