Madagascar: inquiétude pour le tourisme après l'agression de trois Françaises

Scène de plage à Nosy Be, Madagascar.
© Tom Cockrem/Gettyimages.fr

A Madagascar, dans l'attente de la désignation des membres de la nouvelle Cour électorale spéciale, un autre dossier mobilise le gouvernement à Madagascar, celui de l'agression de trois touristes françaises à la machette, il y a maintenant une semaine, sur l'île de Nosy Be. Une délégation gouvernementale d'une ampleur inhabituelle, puisqu'elle comptera pas moins d'une dizaine de ministres, se rendra sur l'île la semaine prochaine, pour étudier la façon d'améliorer la sécurité dans les zones touristiques. Madagascar serait-il devenu un pays dangereux, à visiter ?

L’insécurité générale à Madagascar serait liée à l'appauvrissement du pays consécutif à la crise politique qui dure ? « Oui, c’est vrai, répond le ministre du Tourisme, Jean-Max Rakotomamonjy, mais concernant le tourisme, il tempère son propos. Pour l'instant moi je peux dire que la destination Madagascar est quand même une des destinations sûres, par rapport à ce qu'il se passe et que nous voyons, dans le reste du monde.... on voudrait donc, non seulement marquer le coup, mais comme j'ai dit tout à l'heure prendre en compte une stratégie locale, régionale et nationale, pour éradiquer une fois pour toutes ce fléau. »

Joint par RFI, le service de communication de la gendarmerie nationale affirme qu'il n'y a pas d'augmentation des agressions sur les touristes à Madagascar cette année. Le commandant Marovavy Francio, premier responsable de la gendarmerie à Nosy Be confirme et précise que l'agression des trois françaises la semaine dernière est liée à l'isolement de leur hôtel en particulier, mais aussi à un contentieux entre le patron de cet hôtel et des anciens employés.

A Nosy Be cette année la haute saison est morose, le taux de remplissage des hôtels tourne entre 15 et 20 %. La saison 2013 est mauvaise sur tout le pays,
une baisse liée en grande partie à la crise économique en Europe. Le tourisme représente à Madagascar presque 15 % des rentrées d'argent dans l'économie nationale.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.