Tunisie: les femmes reprennent en main le débat politique à Tunis


©

La crise politique s’est invitée dans la journée nationale de la femme tunisienne. Mardi 13 août, plusieurs dizaines de milliers de manifestants anti-Ennahda étaient rassemblées à Tunis, à l'occasion de cette journée. Des manifestations qui étaient influencées par le climat politique tendu, en plein bras de fer qui opposent les partisans du gouvernement et ceux appelant à le dissoudre.

Deux manifestations rivales en une journée. Le scénario est désormais fréquent à Tunis, où les partisans du parti islamiste Ennahda se confrontent à leurs opposants. Pour célébrer la journée de la femme tunisienne, le duel semble s’être reproduit. Ahlem Belhadj, la présidente de l’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD) et opposante, a rejoint le mouvement nommé les « femmes libres ».

« Nous sommes attachées à nos droits et il n’y aura pas de solution si nos droits ne sont pas pris en compte », prévient Ahlem Belhadj. « Le deuxième message pour nous, femmes tunisiennes, s’inscrit aujourd’hui dans les mobilisations actuelles pour faire partir le gouvernement et pour la dissolution de l’Assemblée nationale constituante (ANC). »

Les femmes pro-Ennahda

Sur l’avenue Habib Bourguiba, ce sont les femmes du parti Ennahda qui ont pris leurs quartiers. Selon leur slogan officiel « les femmes tunisiennes sont des piliers pour la transition démocratique ». Mais pour Baraa Zidi, l’enjeu est aussi de soutenir le gouvernement : « Toutes les femmes tunisiennes participent à fournir un climat politique normal et démocrate. »

Si les deux manifestations se revendiquent « pacifiques » et destinées à « toutes les femmes », la fracture politique semble avoir eu raison de l’union espérée.

Ce mardi soir, à Tunis, des dizaines de milliers de manifestants étaient encore rassemblés, à l'appel des anti-Ennahda, face à l'Assemblée nationale constituante (ANC), centre de la contestation depuis l'assassinat du député Mohamed Brahmi le 25 juillet dernier.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.