Mali: le Mujao et le groupe terroriste de Mokhtar Belmokhtar fusionnent


©

Deux groupes jihadistes qui opéraient dans le nord du Mali ont annoncé leur fusion. Le Mujao (Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'ouest) qui était installé à Gao, et le groupe récemment créé par le jihadiste alégrien, Mokhtar Belmokhtar.

Il s'agit en fait des retrouvailles officielles entre le Mujao et la katiba, l'unité combattante dirigée par le chef jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar. Avant de créer le Mujao, Hamada Ould Mohamed Khaïrou, de nationalité mauritanienne, était un proche de Belmokhtar et en 2011, c'est ce dernier qui a donné un coup de main décisif au Mujao pour anéantir dans la ville malienne de Gao ce qui restait du MNLA (Mouvement national de libération de l'Azawad), le fameux groupe de Touaregs armés.

La nouveauté aujourd'hui, c'est que les deux groupes jihadistes donnent l'impression de renaître de leurs cendres et de vouloir se réorganiser.

Adoubé par al-Qaïda ?

Le nom du chef des deux mouvements qui fusionnent n'est pas encore officiellement connu, mais d'après les informations de RFI, il pourrait venir du Pakistan. Si l'information se confirmait, cela voudrait dire qu'al-Qaïda mère a adoubé, c'est-à-dire reconnu, non seulement la fusion des deux groupes, mais leur donne également le grade d'al-Qaïda international.

Mourabitounes, le nom en arabe du nouveau groupe veut notamment dire « union », « force ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.