Guinée: des prisonniers profitent d'un déluge pour prendre la fuite

L'évasion a eu lieu à Mamou, dans le centre du pays.
© RFI/Latifa Mouaoued

En Guinée, des bandits se sont évadés vendredi 23 août de la prison civile de la ville de Mamou, au centre du pays. Selon des sources dans la région, ils ont profité d'une pluie torrentielle pour prendre la fuite. Certains d'entre eux ont pu être rattrapés.

C’est en simulant une maladie, avant de neutraliser le gardien des lieux, que les fugitifs ont réussi à tromper tout le monde. Ils se sont ensuite créé un boulevard sur le toit de la prison pour prendre la fuite, rapporte un officiel à Mamou, une ville située à quelque 300 kilomètres à l’est de Conakry.

Mais une source sécuritaire dans la région donne une tout autre version. Selon lui, les malfrats ont profité d’une pluie qui arrosait la ville ce vendredi 23 août pour escalader le mur d’enceinte et disparaître. Parmi eux se trouvaient des criminels jugés et condamnés, selon cette source, qui affirme qu’une collaboration étroite entre la population et les forces de l’ordre a permis de rattraper certains d’entre eux.

Pour les autres, dont des présumés criminels, des patrouilles et des rafles sont régulièrement organisées dans la région, pour tenter de les retrouver. Dix d’entre eux étaient déjà jugés et condamnés. Les neuf autres, dont un mineur, sont des prévenus.

Ce n’est pas la première fois qu’on enregistre des évasions souvent spectaculaires de cette prison de Mamou. Compte tenu de sa position géographique, cette ville enregistre le taux de banditisme parmi les plus élevés du pays. On y trouve souvent des coupeurs de route, des voleurs de bétail et des individus poursuivis pour crimes passionnels.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.