Bientôt trois ans de détention pour les otages français au Niger

Les familles et proches des otages enlevés au Niger lors d'un rassemblement, en juin.
© AFP PHOTO JEAN-SEBASTIEN EVRARD

Lundi 16 septembre 2013, cela fera trois ans que les otages français Thierry Dol, Daniel Larribe, Marc Feret et Pierre Legrand sont détenus au Sahel. Tous les quatre ont été enlevés à Arlit, dans le Nord du Niger, alors qu’ils étaient employés d’Areva ou de Satom, la filiale bâtiment et génie civil de Vinci en Afrique. Les familles d’otages vont organiser une marche symbolique dans la nuit du dimanche au lundi 16 septembre dans Paris pour relier l’Elysée, l’Assemblée nationale, le Sénat et le ministère des Affaires étrangères. A chaque étape, ils remettront une lettre pour demander des informations et une plus grande mobilisation de la part des pouvoirs publics.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.