La justice française refuse l'extradition d'un ex-chef d'état-major adjoint de l'armée rwandaise


©

L'ex-colonel rwandais, Laurent Serubuga, ne sera pas extradé vers le Rwanda. Cet ancien chef d'état-major adjoint de l'armée rwandaise avait été interpellé en juillet dernier dans le nord de la France, en vertu d'un mandat d'arrêt international émis par le Rwanda pour son rôle présumé dans le génocide de 1994. Laurent Serubuga craignait un procès politique au Rwanda.