Tunisie: la CIA avait averti le gouvernement des menaces qui pesaient sur Mohamed Brahmi


©

Le ministre de l'Intérieur a concédé que la CIA avait informé, le 14 juillet ses services d'un projet d'assassinat par des salafistes visant le député d'oppositon. Mohamed Brahmi avait été tué onze jours plus tard. Le ministre Lotfi Ben Jedou a authentifié hier, vendredi 13 septembre, un document interne de ses services daté du 15 Juillet, et qui fait état de cette menace. Mais l'alerte de la CIA ne lui avait pas été communiquée, a affirmé le ministre qui indique avoir ouvert une enquête interne. Le document en question a été divulgué par une association, qui cherche à établir la vérité sur le meurtre d'un autre opposant, le député Chokri Belaïd, tué en février.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.