Cameroun: campagne électorale au marché aux poissons

À Yaoundé et dans le reste du Cameroun, les partis politiques disent manquer de moyens pour mener la campagne électorale.
© Getty Images/Tim E White

Législatives et municipales le 30 septembre au Cameroun. C’est la dernière ligne droite de la campagne plutôt morose démarrée il y a une dizaine de jours. À Douala, les candidats vont à la rencontre de leurs électeurs dans les circonscriptions où plusieurs listes sont en compétition. C’est notamment le cas du RDPC présidentiel, ultra favori du scrutin, qui fait dans la proximité.

Marché aux poissons de Youpwé…

Nous sommes dans la circonscription de Wouri centre, où six listes sont en compétition pour les législatives. Ce mardi après-midi c’est Albert Dooh Collins, député sortant et tête de liste RDPC, le parti présidentiel, qui vient prendre un bain de foule.

- « Est-ce que vous allez me laisser tomber alors ? » 

- « Non !!... » 

Tee-shirt à son effigie, casquette aux couleurs du parti, « tonton Albert », comme l’appellent affectueusement les vendeuses de poissons, déambule parmi les étals. Le candidat joue la carte de la proximité.

«J’achète mon poisson ici, moi-même – pas mon épouse – je prends un grand plaisir à acheter le poisson parce que je suis moi-même pêcheur ! Donc, c’est un contact que j’aime beaucoup. Je suis persuadé qu’ici j’ai toutes les voix ».

 Pendant plus d’une heure le candidat écoute les doléances du public, pour l’essentiel des mères de famille, qui vivent du produit de la pêche.

 « Moi, ma retraite je la prépare ici. Je n’ai plus autre chose que --- ! Mais nous souffrons !  La route est fermée ! »

 « D’accord. »

La rencontre s’achève sur des pas de danse esquissés par le candidat et les riverains.

Après un début de campagne timide, les candidats des différents partis entendent multiplier leurs actions sur le terrain, notamment dans Douala, la capitale économique, où de nombreuses listes sont en compétition.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.