Maroc: pour Aboubakr Jamaï, l'arrestation d'Ali Anouzla est «un attentat contre la liberté d'expression»


©

Ali Anouzla, directeur de la version arabophone du site d’information marocain Lakome.com, a été présenté à un juge d’instruction mardi 24 septembre. Après son arrestation et à l’issue d’une semaine de garde à vue, il est désormais poursuivi pour « apologie du terrorisme », « incitation » et « assistance matérielle ». La justice marocaine lui reproche d’avoir publié un article dans lequel il renvoyait vers une vidéo d’al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), diffusée par le quotidien espagnol El Pais. Dans cette vidéo, Aqmi menaçait pour la première fois de s’en prendre au Maroc et attaquait violemment le roi Mohammed VI. Aboubakr Jamaï, cofondateur et directeur de la version francophone de Lakome.com, revient sur cette arrestation.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.