Cameroun: les jeunes se sentent peu concernés par les prochaines élections

Au Cameroun, la jeunesse se sent délaissée par les politiques.
© S.Sahko/RFI

Cinq millions et demi d'électeurs sont appelés aux urnes, lundi 30 septembre, pour les législatives et les municipales au Cameroun. Parmi eux, de nombreux jeunes. Ils avouent être peu concernés par la campagne électorale. Beaucoup estiment que les candidats n’apportent pas de réponse à leurs préoccupations immédiates, à commencer par le chômage.

New Bell, un quartier populaire de Douala. Des groupes de jeunes désœuvrés occupent des bancs le long des trottoirs. Martin Luther attend le client, comme des hordes de chômeurs, ce jeune s’est reconverti dans le Benskin, la moto-taxi.

A quelques jours du scrutin, il porte un regard désabusé sur la campagne : « Les candidats nous trompent avec des slogans tels que " une bière ", " une boîte de sardines ", " un pain ", pour qu’on vote pour eux, mais vraiment ça ne vaut pas la peine. Regardez là, les rues. Il y a les jeunes qui marchent, ils montent, ils descendent, ils ne font rien. Pas parce qu’ils le veulent, parce qu’il n’y a pas de travail. C’est mieux de laisser tomber la politique au Cameroun, ça ne sert à rien ».

« Laisser la campagne aux politiciens »

Une pile de pantalons en équilibre sur la tête, Antoine arpente le quartier pour vendre ses jeans. Malgré sa précarité, il avoue n’avoir aucune attente en ce qui concerne les candidats : « On laisse la campagne aux politiciens, nous on s’occupe de notre petit business. Nous on s’occupe de chercher de quoi survivre. »

A quelques mètres, Carole vend du crédit téléphonique dans une minuscule cabine bleue. Elle souhaite des mesures concrètes pour la jeunesse : « Il y a trop de jeunes au chômage, qu’ils ouvrent des sociétés pour ces jeunes. Qu’ils fassent que les gens ne payent plus l’université, que l’université soit gratuite ».

Au Cameroun, sept jeunes travailleurs sur dix sont en situation de sous-emploi. En cette période électorale, beaucoup avouent ne plus croire en la politique.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.