Nigeria: nombreux morts dans l’attaque, attribuée à Boko Haram, d'un collège


©

Nouveau carnage dans l'Etat de Yobe, au nord-est du Nigeria : un collège agricole de la ville de Gujba, à une trentaine de kilomètres de Damaturu, la capitale régionale, a été attaqué dans la nuit du samedi 28 au dimanche 29 septembre. Les assaillants, dont on ignore le nombre, sont entrés dans le dortoir et ont ouvert le feu. Des sources hospitalières affirment avoir reçu 40 corps. Le doyen de l'établissement recense pour sa part près de 50 morts. Depuis le mois de juin, c'est la troisième attaque de ce type dans cet Etat.

Les tireurs se sont introduits dans le dortoir du collège de l'agriculture de Gubja et ont ouvert le feu sur les étudiants qui y dormaient. Des centaines d’entre eux, pris de panique, ont tenté de fuir pour se réfugier dans des salles de classes, ou à se cacher à l'extérieur du bâtiment. Mais les assaillants ont continué de tirer. Les secours ont même découvert des corps dans des buissons.

La marque Boko Haram

Pour les autorités, cette attaque porte la marque de Boko Haram. La secte islamiste s'en prend de plus en plus fréquemment aux lieux d'enseignements dans cet Etat de Yobe. En juillet dernier, un lycée avait été attaqué près de la ville de Potiskum. Là aussi, les terroristes s'en étaient pris aux dortoirs. Il y avait eu plus de quarante morts.

Et puis un mois avant, neuf enfants avaient - déjà - péri dans l'attaque de leur école dans la banlieue de Damaturu. Rappelons que Boko Haram signifie « l'éducation occidentale est un pêché ».