Sénégal: la coupure d'eau se poursuit et la solidarité s'organise


©

Le calvaire continue pour la moitié de la population de la région de Dakar toujours privée d'eau potable depuis le 12 septembre à cause d’une fuite sur une conduite d’eau à la station de Keur Momar Sarr. La Sénégalaise des eaux ne parvient pas à réparer cette fuite. Une centaine de citernes sillonnent les quartiers mais c’est loin d’être suffisant. Un élan de solidarité est né : partout ce sont les mêmes scènes, des femmes portant des bassines et affluant chez les voisins solidaires.

Avec notre correspondante à Dakar, Carine Frenk

S’il est une chose qui n’est pas tombée en panne à Dakar, c’est bien la solidarité. Dans la cour de M. et Mme Gningue, parcelles assainies, Unité 19, la pompe fonctionne toute la journée. « On a installé une pompe ici parce que les factures sont trop, trop chères, explique Pape-Doudou, le benjamin de la famille. Et depuis qu'il y a cette pénurie, presque tout le quartier vient ici. Le principe, c'est qu'on ne fait pas payer l'eau et que tout le monde est le bienvenu ici. On le fait par la grâce de Dieu et même en tant que citoyen, c'est la moindre des choses. On ne ferme la porte à personne ».

« Ça ne désemplit pas »

Toute la famille est mobilisée comme Khady, l’une des filles : « Depuis le chant du coq, les gens commencent à arriver, décrit-elle. Ils viennent avec des bidons, des bassines, ça ne désemplit pas. Toute la journée on puise. La pompe fonctionne non-stop et c'est comme ça depuis une vingtaine de jours. Ça dérange un petit peu seulement, mais on se met à leur place. Si c'était nous, si on n'avait pas de pompe, on irait puiser l'eau ailleurs et déranger. Donc il faut un peu de solidarité quand même ».

Cette eau n’est pas potable. Il faut la faire bouillir ou la stériliser avec deux capsules d’eau de javel pour dix litres d’eau et attendre 30 minutes avant de la consommer.

→ À (RE)LIRE : Coupure d’eau : la société civile exige plus de transparence


La rentrée des classes prévue, officiellement pour jeudi, est reportée, a annoncé hier, lundi, le ministre de l’Education, Serigne Mbaye Thiam, selon l'agence de presse sénégalaise. La rentrée reste suspendue à un rétablissement normal de l’approvisionnement en eau potable dans la région de Dakar.