Le Débat: L’Afrique au Festival des Francophonies


©

« Pourquoi pas un Limoges africain ? » A l’occasion de son trentième anniversaire, le Festival des Francophonies en Limousin est revenu sur l’aventure du théâtre africain à Limoges. Deux directrices des Francophonies et quatre metteurs en scène et directeurs de festival africains ont participé à la discussion. Un débat animé par Pascal Paradou, adjoint à la directrice de RFI, chargé des magazines.

Une génération d’artistes, par familles entières ou en solo, a débroussaillé à Limoges son rapport au théâtre, à la langue, mais aussi à son histoire en marche. Tout en assumant une relation douloureuse à leurs sociétés qui peinaient à constituer un « public », et parallèlement une relation parfois conflictuelle aux partenaires français trop normatifs. Après bien des années dans le giron de programmes ou d’institutions relevant de la Francophonie, une nouvelle génération d’artistes trouve aujourd’hui à se faire entendre…

Les participants au débat qui avait lieu le samedi 29 septembre au 30e Festival des Francophonies en Limousin:

- Monique Blin (directrice du festival de 1984 à 2000)
- Souleymane Koly (metteur en scène, auteur, chorégraphe… Côte d’Ivoire/Guinée)
- Etienne Minoungou (Festival Les Récréâtrales à Ouagadougou)
- Dieudonné Niangouna (Festival Mantsina sur scène à Brazzaville)
- Marie-Agnès Sevestre (directrice du Festival)
- Aristide Tarnagda (auteur et metteur en scène au Burkina Faso)

Cliquer sur "télécharger" pour écouter le débat à l'occasion du 30e anniversaire du Festival : "L'Afrique au Festival des Francophonies".
02-10-2013 - Par RFI

  

 

Crédit affiche : Cédric Gatillon.