Hélène Flautre: «Lampedusa, c’est le cimetière de l’Europe»

Les corps des victimes du naufrage du bateau de migrants, au large de l'île de Lampedusa, de ce jeudi 3 octobre.
© REUTERS/Antonio Parrinello

Pour l’eurodéputée française (EELV) Hélène Flautre, le drame de Lampedusa, ce naufrage qui a coûté la vie à plus de 130 migrants originaires de la Corne de l’Afrique, ce jeudi 3 octobre, aurait pu être évité si l’Union européenne choisissait de consacrer au sauvetage en mer une partie des moyens alloués au contrôle des flux migratoires.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.