RDC: l’idée d’un gouvernement d’union nationale émerge des concertations


©

En République démocratique du Congo, les rapporteurs des différentes commissions des concertations nationales se sont succédé à la tribune du Parlement de Kinshasa, le jeudi 3 octobre 2013. Ils ont présenté leurs conclusions devant des centaines de délégués réunis en séance plénière. On a aussi vu émerger l'idée d'un gouvernement d'union nationale.

Parmi la foule des recommandations issues de la concertation nationale : la création d'une commission nationale des droits de l'homme, la demande d'une meilleure gouvernance ou encore des monuments à la mémoire des victimes des guerres du Congo, dans les principales villes du pays.

On y évoque aussi une plus large ouverture politique, ce qui n'est pas forcément très clair dans un pays qui dispose déjà du multipartisme. Pour certains, il pourrait s’agir d’un gouvernement d’union nationale, une équipe qui devrait intégrer des représentants de l’opposition, sans nécessairement que le Premier ministre en soit issu. C’était d’ailleurs l’un des grands sujets de débat dans ces concertations.

Pour le reste de ces recommandations, « c’est du déjà entendu, a réagi un délégué de la majorité. Rien qu’un chapelet de bonnes intentions observées tout au long de l’histoire de la RDC ». Maintenant, reste à savoir comment le président Kabila réagira à la série de toutes ces propositions.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.