L'ONU se penche sur la Centrafrique


©

Le Conseil de sécurité s’apprête à voter cette semaine la première résolution sur la Centrafrique. L’effondrement de l’Etat en RCA avait été largement évoqué pendant l’Assemblée générale de l’ONU le mois dernier. Cette résolution doit matérialiser le soutien de l’ONU à Bangui.

Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

Cette résolution marque le début d’un engagement beaucoup plus marqué de l’ONU en Centrafrique. Le texte renforce considérablement le BINUCA, Bureau des Nations unies sur place, et lui donne pour mission de préparer les élections à venir et de surveiller les exactions et les atteintes aux deoits de l’homme. L’intention de l’ONU est déployer le BINUCA sur tout le territoire de Centrafrique et pas seulement à Bangui.

Le Conseil de sécurité donne également 30 jours au secrétaire général Ban Ki-moon pour faire une proposition sur le renforcement de la force africaine, la MISCA, et évoque la possibilité que cette force soit remplacée par des casques bleus des Nations unies, comme cela a été fait au Mali.

Il y a encore des réticences à l’ONU notamment sur la question du financement, mais tout le monde s’accorde sur l’importance de ne pas laisser la RCA devenir une nouvelle Somalie.

A (RE)LIRE :l'appel à l'aide du Premier ministre Nicolas Tiangaye devant l'ONU

→ A (RE)LIRE : la communauté internationale au chevet d'une crise oubliée

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.