RDC: le M23 se renforce et continue de recruter au Rwanda, selon les Nations unies

Des soldats tanzaniens de la Mission des Nations unies pour la RDC (Minusco), le 6 octobre 2013, à proximité de Goma
© REUTERS/Kenny Katombe

C’est une nouvelle accusation qui vise le Rwanda. Le chef de la Mission des Nations unies au Congo (Minusco) Martin Koebler a fait état, mercredi 9 octobre lors d'une conférence de presse à Goma, d’un renforcement militaire de la rébellion du Mouvement du 23-Mars (M23), mais aussi de rapports de recrutement forcés de personnes venues du Rwanda voisin.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.