Au Zimbabwe, des éléphants empoisonnés au cyanure

Famille d'éléphants au parc Hwangé au Zimbabwe.
© DR

Au Zimbabwe, les autorités des parcs nationaux s’inquiètent après la découverte de dix éléphants retrouvés morts en début de semaine. Les animaux ont été empoisonnés, dans le parc national de Hwange à environ 500 km au sud-est de la capitale, Harare. Cela porte à cent le nombre d’éléphants tués par empoisonnement, et ce, uniquement pour ce mois d’octobre 2013.

Les autorités du parc national de Hwange sont choquées. Une centaine d’éléphants ont été empoisonnés au cyanure en moins d’un mois au Zimbabwe. La méthode est nouvelle ; auparavant, les animaux étaient le plus souvent abattus.

Pour Caroline Washaya-Moyo, porte-parole des parcs nationaux, l’utilisation du cyanure est inquiétante car il s’agit d’une méthode silencieuse qui permet de tuer sans éveiller l’attention. Elle précise qu’il faut une licence pour acheter du cyanure, mais que le produit est notamment utilisé dans les mines du pays.

Braconniers de la région

Deux personnes ont été arrêtées, des hommes qui viennent d’un village à proximité du parc où ont été retrouvés les animaux. Ils doivent comparaître devant un tribunal ce mercredi. Une troisième personne est également recherchée, il s’agit d’un ancien militaire qui aurait pris la fuite.

Les autorités du parc s’inquiètent de ne pas pouvoir lutter contre cette nouvelle méthode de braconnage. Elles n’ont qu’une cinquantaine de rangers qui patrouillent à pied pour un parc de plus de 14 000 kilomètres carrés. Il en faudrait dix fois plus. Les autorités ont également posé un ultimatum aux habitants des villages avoisinant leur demandant de leur remettre leur stock de cyanure.

→ A ECOUTER : Le parc de Hwangé, royaume des éléphants

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.