Mali: Bert Koenders réclame plus de moyens militaires et financiers pour la Minusma


©

Le Mali s’est invité, ce mercredi 16 octobre, devant le Conseil de sécurité de l’ONU. Le représentant spécial de la Mission internationale de soutien au Mali (Minusma) ainsi que le ministre malien de la Réconciliation nationale, Cheick Oumar Diarra, se sont exprimés à la tribune des Nations unies, à New York. Bert Koenders, patron de la Minusma, déployée depuis juillet au Mali, a réclamé plus de moyens militaires et financiers pour accompagner le retour de la paix dans le pays.

A la tribune, Bert Koenders a lancé un appel aux membres du Conseil de sécurité.

« Je demande au Conseil mais aussi aux pays contributeurs de déployer, de façon urgente, de nouveaux moyens de transport, des hélicoptères et des bataillons supplémentaires sur le terrain », a-t-il déclaré.

La Minusma compte actuellement 6 300 hommes - majoritairement des Africains - et doit doubler ses effectifs d'ici la fin de l'année. Cependant, selon Bert Kunders, la situation sécuritaire est toujours très fragile. Il a notamment fait référence au dernier attentat, le 28 septembre, à Tombouctou et aux menaces terroristes toujours présentes.

Le représentant spécial des Nations unies au Mali s'est dit également déçu du faible soutien international face à la crise humanitaire qui touche le pays. Il a affirmé que les besoins restent impressionnants et a par ailleurs rappelé qu'il manque 300 millions de dollars pour financer ces urgences.

A son tour, à la tribune onusienne, le ministre malien de la Réconciliation, Cheick Oumar Diarra, a lui aussi appelé tout le monde à ne pas baisser la garde devant la menace jihadiste.

Le ministre malien est également revenu sur la mission du gouvernement de réconcilier les Maliens « entre eux » et « avec eux-mêmes » et a précisé que la nouvelle Commission dialogue, vérité et réconciliation va se rendre prochainement dans les camps de réfugiés.

La Commission se rendra dans les camps de réfugiés et auprès des populations déplacées pour appréhender toutes les questions relatives à leur insertion dans leurs milieux d’origine.
Cheick Oumar Diarra
16-10-2013
Au micro des Nations Unies.