Cameroun: le parti au pouvoir de Paul Biya remporte haut la main les législatives

Le président camerounais Paul Biya. (Ici à Yaoundé le 21 mars 2009.)
© AFP/Getty Images

Les résultats des élections législatives ont été officiellement proclamés ce jeudi 17 octobre au Cameroun par la Cour suprême. Sans surprise, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), du président Paul Biya, au pouvoir depuis trois décennies, a remporté haut la main l’essentiel des sièges de députés. Dans l’ensemble, il n’y a pas de grands changements.

Avec 148 députés sur 180, le RDPC au pouvoir, conserve l’essentiel des sièges, loin devant les six autres formations politiques qui composent cette nouvelle Assemblée nationale.

De son côté, le Social Democratic Front (SDF) de John Fru Ndi demeure le principal parti d’opposition avec 18 députés élus. Reste également, à l’Assemblée nationale, l’UNDP de Bello Bouba Maigari et l’UDC, avec respectivement 5 et 4 sièges de députés.

Parmi les entrants, figurent trois partis d’opposition : l’Union des populations du Cameroun (UPC) qui revient à l’Assemblée nationale avec 3 sièges, le Mouvement pour la défense de la République (MDR) qui fait également son retour avec 1 député. Et finalement un nouveau venu, à savoir le parti de Maurice Kamto (un ministre démissionnaire du gouvernement) : le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) qui fait son entrée en décrochant également un siège de député.

On note enfin une sortie : celle du Mouvement progressiste (Mp) de Jean Jacques Ekindi.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.