MSF dénonce une violence «sans précédent» en Centrafrique


©

L'ONG Médecins sans frontières appelle les groupes armés à respecter la sécurité des civils et humanitaires et exhorte à déployer une aide d'urgence. A l'intérieur du pays, MSF est aujourd’hui l'une des seules ONG à travailler dans les zones de la République centrafricaine concernées par le conflit. Elle fournit des soins médicaux et chirurgicaux, un accès à l'eau potable et à l'hygiène, ainsi qu'un soutien nutritionnel. « Mais une aide plus importante est nécessaire », souligne-t-elle. « Il n'y a pas encore assez d'acteurs présents sur le terrain pour venir en aide à toute cette population », affirme le Dr André Munger, responsable de programme sur la Centrafrique, de retour de Bangui.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.