Election présidentielle malgache: quelques chiffres clés


©

J-5 avant le premier tour de l'élection présidentielle, prévu vendredi 25 octobre 2013. Trente-trois candidats s'affrontent. Ils sont représentés sur un bulletin de vote unique, une même feuille sur laquelle l'électeur marquera son choix devant le nom et la photo du candidat comme il l'entend : une croix, un rond, ou même une empreinte digitale. La Commission électorale malgache a fourni les derniers chiffres utiles sur cette élection, qui doit marquer la sortie de plus de quatre ans de crise.

7 823 305 électeurs sont appelés à voter vendredi prochain pour le premier tour de l'élection présidentielle malgache. Pourquoi seulement 7 millions, par rapport à une population estimée à 22 millions d'habitants ?

La moitié de la population malgache, soit à peu près 10 millions de personnes, a en fait moins de 18 ans, selon les derniers chiffres de l'Unicef. Elle n'est donc pas en âge de voter. Pour le reste, il s'agit de personnes qui ne possèdent pas de papiers d'identité. Il y en a encore un certain nombre à Madagascar.

Du côté des bureaux de vote, 20 001 bureaux seront répartis sur tout le territoire. Quant aux observateurs internationaux, il y en a 800, en train d'être déployés dans tout le pays. Plus d'une centaine d'entre eux sont envoyés par l'Union européenne, premier bailleur de fonds.

Environ 200 autres observateurs représentent la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC). Il y a aussi des observateurs de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), de l'Union africaine (UA), de la Commission de l'océan Indien (COI), du Japon et des Etats-Unis.

Un dernier chiffre : 5 000 observateurs malgaches seront également présents, venus de la Croix-Rouge locale et de la société civile.

► LIRE ET ÉCOUTER : Les candidats malgaches s’expriment sur RFI