Centrafrique: nouvelles violences dans l'ouest du pays

Patrouille de la Fomac à Bangui.
© Laurent Correau / RFI

Bouar, importante ville de l'ouest du pays, a été attaquée ce samedi 26 octobre par des hommes armés. On ne connaît ni leur nombre ni leur identité. Des tirs ont été entendus toute la matinée de ce samedi. Parmi les assaillants, quatre personnes ont été tuées. Il y aurait aussi des blessés parmi les combattants de l'ex-Seleka, selon le général Jean-Félix Akaga, le chef de la mission de la Fomac dans le pays. Ce samedi soir, la situation serait calme. Mais la peur règne parmi la population. Beaucoup d'habitants sont terrés chez eux, d'autres ont fuit en brousse. Quatre mille sont en ce moment réfugiés à l'évêché.

Ça a commencé dans la nuit hier (vendredi). On a appris que des personnes que l’on appelle anti-Balaka se sont dirigées vers Bouar […] A partir de ce matin (samedi) il y a eu un accrochage. Nous avons entendu des tirs de 8h00 à 11h00. Quand les tirs ont commencé, les gens sont venus nombreux pour se réfugier au diocèse […] Dans l’après-midi, des militaires de la Fomac sont venus ici, à l’évêché, pour dire que le calme est revenu.
Un des responsables religieux de Bouar raconte ce qui s’est passé
26-10-2013 - Par Anna Sylvestre

→A (RE) LIRE :

RCA: autorités et chefs religieux tentent d'apaiser les tensions

Moussa Faki Mahamat : « On a donné à la Fomac une liste de mercenaires tchadiens » présents en Centrafrique  

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.