Republier
Mali

Aurélie Filippetti sur RFI: «Ghislaine Dupont et Claude Verlon sont tombés pour la liberté d'informer»

La ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti.
© AFP PHOTO / BERTRAND LANGLOIS

Ce dimanche 3 novembre au matin, François Hollande réunit les principaux ministres concernés après la mort de nos envoyés spéciaux Ghislaine Dupont et Claude Verlon : le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, la garde des Sceaux Christiane Taubira et un représentant de Jean-Yves Le Drian pour la Défense. La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, était l'invitée de RFI.

RFI : François Hollande réunit ce dimanche matin les principaux ministres concernés par l'affaire de l'enlèvement et de l'assassinat de nos deux envoyés spéciaux. Quel en sera l'objet ?

Aurélie Filippetti : L'objet de la rencontre, c’est de faire le point sur cet assassinat odieux. Marie-Christine Saragosse, la présidente de France Médias Monde [le groupe dont fait partie RFI, ndlr] sera elle aussi présente lors de cette réunion.

Cette rencontre doit permettre de donner des informations avec la transparence qui est possible dans ce genre d'affaires. C'est le souci du président de la République que d'avoir un lien très fort avec l'ensemble de l'équipe de RFI, de témoigner de sa solidarité à la rédaction, ainsi qu'aux familles.

Est-ce que vous, au gouvernement, vous avez plus d’éléments sur ce drame ? Les militaires français, par exemple, sont-ils intervenus ?

Je n’ai pas d'informations à communiquer là-dessus. Ce sera fait en temps et en heure, au fur et à mesure du déroulement de l'enquête. Les informations seront données par le président de la République.

Je voudrais rappeler à quel point la liberté d'informer est précieuse, qu'elle est le corollaire de toute démocratie. Nous avons la tristesse tragique de perdre Ghislaine Dupont et Claude Verlon qui étaient de très grands professionnels. Dans des conditions abominables. Mais ils sont tombés pour la liberté d'informer, non pas parce qu'ils étaient la voix de la France à l'étranger mais parce qu'ils portaient une vision française de ce qu'est la liberté d'information, dans toutes les régions du monde.

A (RE)LIRE : Ghislaine Dupont et Claude Verlon, deux professionnels passionnés du terrain

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.