Nigeria : recrudescence d’attaques imputées à Boko Haram

Boko Haram avait sévi dans la ville de Benisheik, à l'ouest du pays, en septembre dernier.
© REUTERS/Stringer

Au Nigeria, ces derniers jours ont donné lieu à une recrudescence d’attaques imputées à Boko Haram. D'après les autorités, près de soixante-dix personnes ont été tuées lors de massacres perpétrés dans différentes villes du nord-ouest. Samedi, un mariage avait été endeuillé par l'attaque d'un commando faisant trente morts. La secte islamiste semble donc multiplier les opérations spectaculaires, malgré les offensives de l'armée. 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.