Assassinat des envoyés spéciaux de RFI : l’indignation résonne sur les réseaux sociaux

Claude Verlon et Ghislaine Dupont.
© RFI

RFI est en deuil. Les assassinats de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, perpétrés samedi à Kidal, au Mali, alors qu’ils effectuaient une série de reportages, ont provoqué une vague d'indignation et d'émotion en France et dans le monde qui a aussi gagné les réseaux sociaux.

Les auditeurs de la radio mondiale nous envoient depuis samedi des milliers de messages de réconfort et de sympathie : « Je tiens à me joindre à vous pour exprimer toute ma tristesse, et l'état d'impuissance face à des actes odieux que je n'ose même ne pas qualifier. » Ou : « Tués pour avoir voulu faire simplement leur travail. » Ou encore : « Je suis en colère et effondré ! Vous ne méritiez pas une telle fin, si brutale, si ignoble et lâche », résument la plupart de ces messages, ainsi que les commentaires des articles publiés sur le site, explique Christophe Champin, en charge du multimédia de RFI.

Sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter, les meurtres de Ghislaine et de Claude ont également provoqué colère et indignation.

Internautes, journalistes, politiques... Tous réagissent. « Je suis particulièrement ému, car je me trouvais à Abidjan lors de l'assassinat de Jean Hélène, c'en n’est trop ! », s’emporte Malolo dans un tweet rageur.

→ A (RE)LIRE : Indignation après l’assassinat de deux envoyés spéciaux de RFI au Mali  

Du côté des politiques, sur le compte de l’Elysée, on peut lire : « F. Hollande a appris avec consternation la mort des deux journalistes de RFI. » Jean-François Copé, le président de l'UMP, « souhaite que tout soit mis en œuvre pour identifier les criminels coupables de cet acte odieux ». Quelques dérapages, aussi : Jean-Pierre Monteil, ancien candidat aux cantonales, a ainsi écrit : « Il est urgent que nos journalistes comprennent qu’une zone de guerre n’est pas un village du Club Med ! » Merci du conseil. Ils ont payé de leur vie votre droit à être informé des grands bouleversements qui agitent le monde.

 

→ A (RE)LIRE : L’hommage des journalistes de Radio France à nos collègues assassinés

→ A (RE)LIRE : Assassinat des deux envoyés spéciaux de RFI: l’hommage des auditeurs et de la profession (2)

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.