Arrestation à Lampedusa d'un Somalien impliqué dans le naufrage du mois d'octobre

Les cercueils des victimes du naufrage dans un hangar de l'aéroport de Lampedusa, le 5 octobre 2013.
© REUTERS/Antonio Parrinello

En Italie, sur l'île de Lampedusa, la police a arrêté un Somalien de 24 ans, soupçonné d'avoir organisé le transport de migrants sur le bateau qui a coulé début octobre, faisant 366 morts. Selon les médias italiens, le Somalien aurait été identifié par des migrants entendus par le parquet, qui l'ont aussi accusé d'avoir abusé de plusieurs passagères pendant la traversée.Juste après la tragédie, les autorités avaient arrêté le capitaine du bateau de pêche, un Tunisien, accusé d'homicides multiples.

Le Somalien interpellé à Lampedusa aurait été identifié par des migrants, entendus par le parquet dans le cadre de l'enquête pour trafic d'êtres humains. La porte-parole de la police de Palerme, n'a pas voulu préciser s'il faisait partie, ou non, des 155 rescapés du naufrage du 3 octobre.

Mais, selon le journal La Stampa, le jeune homme de 24 ans a été accusé par des migrants d'avoir abusé de plusieurs femmes pendant la tragique traversée. Il faisait partie d'un groupe de miliciens armés et il est accusé de toute une série de crimes, en plus des violences sexuelles : enlèvement de personnes pour leur extorquer de l'argent, incitation à l'immigration clandestine, traite de personnes.

Juste après la tragédie, les autorités italiennes avaient arrêté le capitaine du bateau de pêche, un Tunisien de 35 ans, accusé d'homicides multiples. Et puis, un autre passeur présumé a été arrêté récemment à Lampedusa, il est soupçonné d'avoir organisé l'arrivée d'un navire de réfugiés syriens. Les autorités italiennes ont donc renforcé la répression du trafic des migrants, depuis le début de l'année 35 000 demandeurs d'asile sont arrivés sur les côtes du pays.