Centrafrique: nouvelle flambée de violence à Bangui

Elément de la Fomac lors d'une opération de désarmement des ex-rebelles de la Seleka.
© Laurent Correau / RFI

Bangui est le théâtre de nouveaux heurts entre des jeunes de deux arrondissements de la capitale et des membres de l’ex-Seleka, qui ont démarré ce mercredi matin. Les membres de l’ancienne rébellion ont tiré sur la foule. La force multinationale, intervenue pour tenter de ramener le calme, a également été prise à partie par des membres de la Seleka. Trois personnes auraient été tuées.

Des heurts ont opposé des jeunes de deux arrondissements de la capitale, aux hommes de l’ex Seleka, ce mercredi 13 novembre dans la matinée.

Les anciens rebelles sont entrés dans le quartier de Pétévo, où ils avaient l’intention d’enlever un jeune de ce quartier du sixième arrondissement de Bangui. Face à l’opposition des jeunes, les anciens combattants ont ouvert le feu sur les civils.

Les éléments de la force multinationale sont intervenus, et ont été également pris à partie par les ex-Seleka. Ils ont été contraints de regagner leur base. Le bilan provisoire, d’après des autorités locales, fait état de trois morts, dont deux éléments de l’ancienne Seleka.

En milieu de journée, la situation restait encore tendue : des éléments de l’ancienne Seleka sont toujours présents dans la localité et continuent les tirs.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.