L'ONU va renforcer son contingent de casques bleus en Somalie

Le Conseil de sécurité de l'ONU a voté une résolution renforçant le contingent de l'Amisom en Somalie.
© Chip East/Reuters

Le Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé l’envoi de 4 000 soldats de l’Union africaine supplémentaires en Somalie, pour une période de deux ans.faisant passer les troupes de l’Amisom, la mission de maintien de la paix présente depuis 2007 à 22 000 hommes. Un effort financier qui risque de gêner l’envoi de casques bleus en Centrafrique.

Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

Déshabiller Pierre pour habiller Paul, la question s’est posée au Conseil de sécurité à propos de la Somalie et de la Centrafrique. La décision d’affecter 4 000 soldats supplémentaires à l’AMISOM et d’augmenter l’aide de l’ONU à l’armée somalienne traduit le fait que la Somalie est considérée comme une priorité, en particulier par la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

Dans le même temps, la France fait face à de sérieuses réticences pour envoyer des casques bleus en RCA. Paris dit avoir accepté le soutien accru à la Somalie à condition que cela ne pénalise pas la RCA. L’aide de l’UE à l’UA va passer de 220 à 325 millions d’euros. Mais il faut aussi trouver des fonds dans le budget de l’ONU.

Les diplomates français disent espérer que le mot « génocide » prononcé au Conseil de sécurité a été suffisamment fort pour que les donateurs surmontent leurs réticences et acceptent de financer une mission de maintien de la paix en RCA.

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.