Les Etats-Unis conseillent à leurs ressortissants de quitter la République centrafricaine - Afrique - RFI

 

  1. 06:43 TU Sessions d'information
  2. 07:00 TU Journal
  3. 07:15 TU Sessions d'information
  4. 07:30 TU Journal
  5. 07:40 TU Grand reportage
  6. 08:00 TU Journal
  7. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  8. 08:30 TU Journal
  9. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  10. 09:00 TU Journal
  11. 09:10 TU Priorité santé
  12. 09:30 TU Journal
  13. 09:33 TU Priorité santé
  14. 10:00 TU Journal
  15. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  16. 10:30 TU Journal
  17. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  18. 11:00 TU Journal
  19. 11:15 TU Sessions d'information
  20. 11:30 TU Journal
  21. 11:33 TU Sessions d'information
  22. 12:00 TU Journal
  23. 12:10 TU Sessions d'information
  24. 12:30 TU Journal
  25. 12:33 TU Sessions d'information
  1. 06:43 TU Sessions d'information
  2. 07:00 TU Journal
  3. 07:15 TU Sessions d'information
  4. 07:30 TU Sessions d'information
  5. 08:00 TU Journal
  6. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  7. 08:30 TU Journal
  8. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  9. 09:00 TU Journal
  10. 09:10 TU Priorité santé
  11. 09:30 TU Journal
  12. 09:33 TU Priorité santé
  13. 10:00 TU Journal
  14. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  15. 10:30 TU Journal
  16. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  17. 11:00 TU Journal
  18. 11:15 TU Sessions d'information
  19. 11:30 TU Journal
  20. 11:33 TU Sessions d'information
  21. 12:00 TU Journal
  22. 12:10 TU Grand reportage
  23. 12:30 TU Sessions d'information
  24. 13:00 TU Journal
  25. 13:10 TU Sessions d'information
fermer

Afrique

Etats-Unis République centrafricaine

Les Etats-Unis conseillent à leurs ressortissants de quitter la République centrafricaine

media Patrouille de la Fomac à Bangui. Laurent Correau / RFI

Devant la détérioration de la situation, le gouvernement américain vient de conseiller à ses ressortissants se trouvant en Centrafrique de quitter le pays « immédiatement ». L'ambassade américaine à Bangui est fermée depuis près d'un an ( la France assure les intérêts américains ), et pour Washington, la crise centrafricaine est loin d'être une priorité.

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Dans un communiqué, le département d’Etat recommande aux Américains de quitter par les vols commerciaux existants la RCA le plus rapidement possible. Depuis le renversement du président Bozizé, les Etats-Unis déconseillent à leurs ressortissants de se rendre dans un pays « au bord du génocide », selon l’actrice Mia Farrow, ambassadrice de l’UNICEF qui en revient et qui a demandé une intervention des forces de l’ONU.

Washington a fermé son ambassade à Bangui en décembre dernier, demandant à la France de représenter ses intérêts. Sur son site, le département d’Etat décourage tout voyage en Centrafrique, soulignant l’insécurité qui y règne. Les Etats-Unis ne s’intéressent guère à la RCA qu’ils considèrent comme un pré-carré français.

En 2011, le président américain Barack Obama avait tout de même déployé une centaine de militaires pour essayer de capturer Joseph Kony, le chef de l’armée de la résistance du Seigneur, qui aurait pu avoir trouvé refuge dans le pays.

Si l’administration américaine est plus intéressée à pousser l’ONU à intervenir en Somalie qu’en RCA, ce pourrait bien être à cause de la présence du groupe al-Shabab qui compte dans ses rangs de jeunes somalo-américains. Les Etats-Unis craignent qu’ils reviennent pour organiser le jihad sur le sol américain.

A (RE)LIRE : Bangui en proie aux violences

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.