Guinée: le gouvernement dénonce la journée «ville morte» prévue par l’opposition

Alpha Condé, en juillet 2012 à Paris.
© AFP PHOTO KENZO TRIBOUILLARD

Après la décision de l'opposition de faire de lundi prochain une journée « ville morte », le ministre porte-parole du gouvernement guinéen, Albert Damantang Camara, regrette que l'opposition « ne se consacre pas à l'essentiel », c'est-à-dire se préparer à prendre sa place dans l'hémicycle après les élections du 28 septembre 2013. La Cour suprême a donné les résultats définitifs de cette élection en validant les résultats provisoires fournis par la Céni donnant une victoire relative au parti présidentiel et à ses alliés.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.