Maroc : le roi Mohammed VI reçu par Obama à la Maison Blanche

Le roi du Maroc Mohammed VI (g) reçu par le président américain Barack Obama dans le bureau ovale de la Maison Blanche, à Washington, le 22 novembre 2013.
© AFP PHOTO/Brendan SMIALOWSKI

Le roi du Maroc, Mohammed VI a été reçu le 22 novembre à la Maison Blanche par le président américain Barack Obama. Lors d’un entretien de près de deux heures, les deux dirigeants ont abordé des questions d’intérêt commun, sur les plans bilatéral, régional et international.

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Le communiqué conjoint publié à l’issue de l’entrevue reflète une parfaite identité de vues entre les deux pays. Les relations avaient connu un léger froid à cause de la question du Sahara. Mais même sur ce dossier délicat, l’administration américaine a réaffirmé son soutien au plan marocain d’autonomie qu’elle juge « sérieux, réaliste et crédible ».

A (Re)lire : Sahara occidental : Washington recule sur l'intégration des droits de l'homme dans la mission de l'ONU

Il y a un désir commun d’améliorer les conditions de vie des populations de la région. Barack Obama a salué « le leadership » de Mohammed VI dans l’approfondissement de la démocratie, des progrès économiques et du développement humain. Divers accords signés au cours de la visite doivent aider le Maroc dans cette voie.

Il y aussi un total accord entre Rabat et Washington pour contrer l’extrémisme violent dans la région. Pour ce qui est de la paix au Moyen-Orient, le roi marocain a appuyé les efforts des Etats-Unis pour faire progresser le processus de paix, et Barack Obama a reconnu sa contribution en faveur d’une solution à deux Etats.

Les deux gouvernements se sont engagés à renforcer le dialogue stratégique signé l’an dernier et chacun va désigner un officiel de haut rang, chargé d’assurer la mise en oeuvre des décisions prises lors de la visite. Par ailleurs, le président américain a accueilli favorablement l’invitation du souverain à se rendre au Maroc.

Pour souligner l’amitié séculaire qui lie les deux pays, l’ambassadeur du Maroc, Rachad Bouhlal est allé déposer une gerbe sur la tombe du président Kennedy à l’occasion du 50e anniversaire de sa mort.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.