Somalie: la ville de Beledweyne, symbole de la résistance des shebabs

Beledweyne est régulièrement le cible d’attaques des shebabs somaliens.
© REUTERS/Stringer

En Somalie, la guérilla contre les shebabs se poursuit. Il y a deux ans, l’Amisom, la force armée de l’Union africaine a pu repousser les rebelles islamistes hors de Mogadiscio, la capitale. Puis elle a récupéré le port de Kismayo, poumon économique du réseau shebab. Malgré cela, les rebelles continuent de faire des morts : attentats, embuscades, assassinats isolés. La guerre a changé de visage et la dernière ville à en avoir fait les frais est Beledweyne.

Mardi dernier, une voiture piégée fait sauter un poste de police, à Beledweyne, au nord-ouest de Mogadiscio. Saïd Ahmed, un soldat djiboutien de l’Amisom est touché au bras : «Il y a un véhicule qui a explosé devant le grand portail de la station de police à Beledweyne. Après il y a quelques éléments qui sont entrés et ont tiré».

Après l’explosion, le sergent-chef Djibril et d’autres hommes sont arrivés en renfort, mais la confusion a été totale, car les shebabs portaient les mêmes uniformes que la police somalienne : «J’arrive après l’explosion et je vois deux ou trois personnes en train de tirer. Il y a beaucoup de blessés, il y a beaucoup de morts autour du véhicule explosé. Les shebabs et la police somalienne sont mélangés parce ils ont les mêmes tenues, les mêmes armes. Nous, on ne reconnaît pas les shebabs somaliens donc à ce moment-là, on essaye de tirer sur les mêmes gens que les policiers, mais c’est très difficile» raconte le sergent-chef Djibril.

Les shebabs ont perdu Beledweyne en janvier 2012. Aujourd’hui cette ville stratégique s’enfonce dans la guérilla. Mi-octobre déjà, un attentat suicide dans un restaurant avait fait 15 victimes.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.